Nous sommes toujours dans le Saint des Saints (Salles V, I et VII). Le Roi dans cette salle reçoit le rituel la nuit. Le mur qui sépare de la Salle I analogise la « toile choroïde ». Nous avons dans cette salle une particularité, puisque c’est le seul endroit où est représenté le Roi (entre 7 et 12 ans) accompagné de sa mère – la salle de la présentation du Prince par sa mère. L’épiphyse se situe à cet endroit. L’enfant royal, à l’âge de l’éveil de l’intelligence, est présenté à Amon et Mout, accompagné de sa mère.

faux-cerveauSur les parois, nous devons tenir compte de la transparence, c’est à dire du coté opposé du même mur. Tel le sceptre Ouas d’Amon, côté salle VII, constituant l’axe d’équilibre de l’Amon figuré salle I ! Les travaux de Schwaller de Lubicz montrent sans ambiguïté que les trois salles (V, I, VII) sont, par les murs, entièrement reliées par transposition.

Le Sceptre Ouas

Le Sceptre Ouas est aussi appelé « Clé du Nil ». Nous voyons ici (voir planche Ouas) qu’il s’agit d’une branche végétale : tige sortie d’un tronc ou d’une plus grosse branche, et se divisant en deux nouvelles branches. Il s’agit de la poussée de la sève subissant l’impulsion de la division, origine de toute végétation. Confirmation donnée par l’un des sceptres trouvé dans la tombe de Tou-ankh-Amon, formé d’une branche naturelle telle qu’elle fut coupée de l’arbre, entièrement recouverte d’une feuille d’or pur. Le Ouas est mis dans la main de tous les « Neter » et joue un rôle très important ! Il est par analogie, notre colonne vertébrale (tige cérébro-spinale) qui reçoit tous les influx énergétiques par la calotte crânienne (corbeille égyptienne).

salleVII

Ésotérisme Égyptien et Hermétique.

A savoir que trois symboles – le Ouas, le Djed, et L’ankh – sont posés sur une corbeille ou demi-sphère, à l’envers. Ils représentent non pas un versement d’eau, ou autre, mais un « Influx » des « Neter » célestes.

Dans la planche Salle I (en blanc), Amon tient en main le sceptre Ouas qui se projette sur la face opposée du mur, dans le pot à lait offert par le Roi représenté salle VII. Nous savons que la Salle I est liée à l’hypophyse. C’est donc en salle I que le Sceptre Ouas agit, puis communique sa « Substance » qu’il fabrique à la Salle VII, donc à l’épiphyse !

N’oublions pas que cette «Substance », bien que d’origine physiologique, est en fait d’origine « Spirituelle » ! En effet, rappelons que le Temple de Louxor est un lieu Initiatique réservé au Roi et que ce Roi reçoit les influences des « Neter » (forces cosmiques) afin de fabriquer, par des « Substances » internes (voie interne), le « Corps Glorieux » ! Substance et Matière sont à considérer comme synonymes en tant que « porteurs » de quelque chose.

Opérativité Initiatique

C’est dans cette salle que doivent fusionner les glandes Hypophyse et Épiphyse, après être passées dans la salle V et I… Ainsi, se crée en nous une « Substance » Unitaire ou troisième. Car cette troisième substance est un rapport de « qualité » qui fait d’elle l’intermédiaire, comme Trois entre Deux et Un… (hypophyse et épiphyse). Alors, ce phénomène, troisième élément apparent, devient le quatrième, c’est-à-dire le premier d’une nouvelle lignée.

Puis cette « Substance » énergétique se dirigera dans la Salle XII et descendra tout le long de notre corps jusqu’au « Pylône » de l’entrée du Temple. Le Ouas ou branche végétale, par sa sève, symbolise analogiquement la substance fabriquée par l’initié. Cette « Substance » va faire croître la « Conscience » comme la sève fait croître le végétal !