Salle de la dualité. Offrande des tissus et onguents.

La plupart des scènes de la Salle V et de la Salle I sont en « transparence ». Les représentations portées sur un mur en Salle I sont complémentaires et analogiques à celles de l’autre coté du mur en Salle V. La transparence indique analogiquement aussi la communication de tous les liquides et substances se trouvant dans la tête !

Dans les centres vitaux majeurs du corps humain, trois sanctuaires secrets dans le temple de Louxor les représentent dont deux sont consacrés aux Glandes Endocrines, l’hypophyse (Salle I) et l’épiphyse (Salle VII). La Salle V est consacrée au bulbe olfactif, le cerveau olfactif, du coté du front à l’Est. Les trois sanctuaires secrets ont chacun une entrée. Nous sommes ici dans la symbolisme du « Verbe Triple ». Les trois entrées donnent dans la Salle XII, où se trouve « L’œil ».

olfactifcerveauLes portes d’entrée de ces trois sanctuaires sont proportionnées chacune suivant la fonction du nombre «vital ». Le centre du bulbe olfactif est « l’informateur » cérébral originel dans l’organisme vivant à système nerveux central, en relation avec la fonction sélective intestinale du tronc.

Sur la planche LXXV – paroi Nord, le Roi accomplit certains gestes (Théurgie) ou offrandes rituelles en présence du Neter du lieu. Le papyrus de Berlin explique les phases et paroles de ces rituels. Les formules sont dites, et les gestes rituels exécutés, par le « prêtre en son jour » (comme pour les attributions planétaires de la semaine). C’est toujours le Roi qui est représenté accomplissant le culte Divin.

Sur le mur Est de la Salle V, est énoncé le don des « parfums de fête« , grâce à l’onction par laquelle le Roi est consacré. Ceci nous amène de façon évidente à notre tradition de l’onction des Rois de France.

Opérativité initiatique

L’Enseignement et la mise en pratique de cette synthèse vous sont proposés dans l’onglet « L’éveil du corps-temple ».  La préparation Alchimique divine a subit un premier traitement en Salle II. Un passage en Salle X avant l’entrée en Salle XII (l’œil) de la course Solaire est obligatoire.

Je rappelle ici que les encens, myrrhes, mastics, etc…, ne sont que des « symboles » de substances dans le temple de Louxor, et représentent uniquement des substances physiologiques (Voie interne). Mais par la loi de l’analogie, nous pouvons nous aider à mieux les comprendre, en faisant appel à la tradition Alchimique. ; notamment dans les préparations spagyriques (Voie externe).

serpentL’esprit ou substance sans forme doit être fixé pour s’incarner … puis devenir substance « sensible » ! L’âme en s’incarnant n’a ni corps ni apparence avant qu’une nourriture ne l’ait rendue matérielle. Il y a parfaite analogie entre le sanctuaire de l’olfaction et l’âme (ou odeur), ainsi que sa séparation (division hors du chaos).

Le Hiéroglyphe de la boite à tissus en Salle V est situé exactement sur le bulbe olfactif. La symbolique du Serpent, à cet endroit, est en lien direct avec le premier centre d’information développé chez lui  » L’Odorat » ! et capté ensuite pour nous par la glande épiphyse et hypophyse !

Nous sommes ici sur le Chakras 6 des Hindous ! Le tissage est une analogie avec l’entrecroisement des fils, comme s’entrecroisent les nerfs pour rendre sensibles les contacts de l’individu avec l’ambiance. Ici est mise en jeu la faculté de discernement et de jugement, qui, distribués sur les deux glandes endocrines de la source vitale, sont réunis dans les sanctuaires secrets.

Deux feux sont en action, celui de Seth qui sépare et celui d’Horus qui unifie (Satan et Lucifer).