Nous pénétrons le Saint des Saints par la Salle XII.

L’hypophyse se situe à l’entrée de la salle I. Le sanctuaire central secret : dans la vision égyptienne et analogique, la tête, l’encéphale est considéré comme un fœtus en gestation. Il est baigné par le liquide céphalo-rachidien.

La porte de la Salle I, Amon et l’hypophyse, décrit la fonction ternaire, principe exprimé par l’hexagone. L’hypophyse a besoin des centres visuels, il est donc exotérique, contrairement à l’épiphyse. La distance comprise entre la façade extérieure du mur Sud du temple couvert et la façade Nord de la porte du sanctuaire I est contenue 7 fois et demi  ( 7 planètes de la tradition), dans la longueur totale du temple couvert, ce qui correspond à la proportion de la tête humaine par rapport à la hauteur de l’homme adulte.

Dans cette Salle I s’opère une transformation entre le sang et le liquide céphalo-rachidien. Les Égyptiens indiquent ici la fabrication d’un ferment Rouge du sang, par mélange du liquide céphalo-rachidien qui vient de la moelle. Le mur séparant la Salle I et VII représente la « toile choroïde ». Les plexus choroïdes forment des structures, des parois, des ventricules du cerveau ou le liquide cérébro-spinal est sécrété.

Il nous met en relation avec l’axe d’Amon, appelé l’axe occulte du temple., qui exerce donc une action cacher. Il y a ici une relation entre l’hypophyse vers un point situé au genou ; le genou étant en relation astrologique avec Saturne dans notre tradition.

Sur cette salle de la paroi ouest, les cinq Rois (avec la petite tache sur le ventre), sont en « transparence » avec le sanctuaire VII (glande épiphyse). Les cinq Rois de la Salle I, par leurs mesures légèrement différentes, sont en relation mathématique avec les phases principales de la croissance humaine.

Ésotérisme Égyptien et Hermétique.

Dans la Salle I, se trouvait une statue en Or d’Amon à tête de bélier; le Bélier étant dans notre Astrologie positionné à la tête. Nous sommes proches du sommet du crâne. Il y a ici le « vertex », qui supporte les couronnes, les symboles surmontant la tête des Neter et des Rois. Son nom « wpt », employé pour dire « ouvrir », « discerner », « juger », est écrit avec les cornes de bovidé (symbole lunaire).

Le Diadème royal porte au front l’uraeus dressé dont le corps serpente d’avant en arrière, divisant longitudalement le crâne à l’image de la faux du cerveau. Le caractère séparateur du serpent est nettement indiqué. Il indique la dualité des hémisphères cérébrales permettant le jugement, la prise de conscience cérébrale.

La forme de la faux du cerveau est identique au symbole de Saturne, que l’on retrouve dans notre tradition Alchimique et Astrologique, la croix étant le symbolisme de la séparation et du croisement des notions de l’intelligence cérébrale.

Opérativité Initiatique

Toutes les nuances exprimées ici à travers le temple impriment une sorte de vibration, imperceptible à l’oeil, et fatalement la subit en y pénétrant. Saturne, son nom « djehouty » est bien proche de « djehty » le plomb, le métal de Saturne. Nous devons ici arriver à « Ôter » la faux du cerveau qui nous empêche d’accéder à « l’intelligence du coeur » : transformer l’Os Saturnien en plomb en Or !

Les passages Opératifs dans les autres Salles nous y ont préparés. Nous devons surtout nous efforcer, pour cela, de nous « Confondre » avec la chose, sa façon de vivre, de croître, d’agir et sentir ce qu’elle est, non ce que nous serions étant elle.

Donc pour passer de la Science ésotérique, qui a pour assise la Foi, à la haute Science ésotérique, il faut savoir : Que d’abord il faut fixer, arrêter, l’activité infinie par une forme féminine (symbolisée par le liquide qui baigne le cerveau), qu’il faut ensuite annihiler cette forme, la faire mourir en tant que forme, afin qu’elle se confonde en Conscience avec le Tout et renaisse une seconde fois, Immortelle, parce qu’elle « se sait Univers dans l’Univers ».