« N’importe qui peut faire imprimer n’importe quoi et rendre séduisant aux profanes ce qu’il expose. Rien n’est plus facile de compiler et piller le travail des autres, c’est un cambriolage intellectuel. Un livre n’a de valeur à nos yeux que par la pensée et l’effort personnel de l’auteur. Ce qu’il apporte peut-être mauvais ou bon, c’est du moins un effort méritoire vers l’éclaircissement et le progrès de la pensée. Se parer des plumes des autres et en tirer des conclusions de mauvaise foi, comme nous le voyons si souvent et surtout en ce qui concerne l’Ancienne Egypte et sa science, est un acte malhonnête et antiscientifique »
Schwaller de Lubicz