OVNI 1

Posté par:

Comment envisagez-vous le futur ?

Je n’ai pas d’idée préconçue.

Toutes les civilisations ont eu, et ont des contacts avec des intelligences extraterrestres.

Ne faut-il pas plutôt se dire que l’important est la disparition de notre civilisation ?

Il ne m’appartient pas de partager mon avis là-dessus. Chacun doit un jour prendre conscience et s’investir dans un réel travail spirituel authentique, au lieu de chercher intellectuellement la preuve de l’existence d’une autre intelligence. Le niveau actuel que je vois sur internet est proche de zéro, comparativement aux travaux qui ont été effectués il y a des années sur ce sujet par différentes associations, que pas mal de monde a oublié volontairement et par ignorance et manque de sérieux !

Toutes les associations qui existent sur ce sujet, font beaucoup de tort à l’Univers et à la population non formée à ce sujet mais attirée par lui, en essayant a tout prix de convaincre la Science et le grand public, de l’existence d’une autre conscience et donc d’une autre intelligence !

 L’intellectualisme à outrance et l’utilisation de la conscience cérébrale sont le véritable et authentique obstacle à l’évolution de l’être humain ! Et aucune technologie ne pourra rattraper cette puissance de l’esprit. Les scientifiques condamnent l’humanité à un nouvel esclavage par l’intelligence artificielle. Seule la Tradition Hermétique reste opérationnelle et survivra à la destruction complète de l’Humanité, programmée, et seule une élite formée à cette Tradition, peut former les gens à la recherche des graves questions que toute l’humanité ce se pose !

Pourquoi cet intérêt pour les  « extraterrestres » ?

Lorsque vous étudiez attentivement les traditions ancestrales, vous vous rendez compte que le Cosmos faisait intégralement partie du mode de vie des anciens. Nous pensons être devant un phénomène inconnu, alors qu’il était parfaitement connu à ces époques.

Notre mentalité moderne a la fâcheuse habitude de penser que nous sommes plus évolués qu’aux époques précédentes, ce qui est à mon sens faux !

Comment est étudié le phénomène extraterrestre actuellement ?

L’ufologie s’attache essentiellement à recueillir et étudier statistiquement les observations d’ovnis recensées depuis des années. Ils ne tiennent pas compte des données historiques que l’on retrouve dans les traditions ! Aussi, le matériel d’information se base sur un temps donné très court. Ce n’est pas à mon sens suffisant pour tirer des pistes de réflexions sûres!

L’exobiologie (aussi appelée astrobiologie par les Anglo-Saxons) est une science interdisciplinaire qui a pour objet l’étude des facteurs et processus, notamment géochimiques et biochimiques, pouvant amener à l’apparition de la vie d’une manière générale, et à son évolution. Elle ne tient pas compte de ces observations et apparitions d’intelligences.

C’est comme étudier un virus en dehors de son contexte vivant. Nous ne voulons pas admettre  qu’ il existe d’autres systèmes vivants complexes en dehors de celui que nous connaissons !

Le mot psychophysiologie est un néologisme forgé sur le terme « psychologie », comme étude des comportements et de la pensée, et « physiologie », comme étude des lois du fonctionnement des organismes. La psychophysiologie se situe à l’interface de ces deux disciplines comme science des mécanismes et des lois physiologiques des comportements et de la pensée chez l’animal, dont l’homme. Les psychos- physiologistes admettent d’ailleurs aisément qu’il n’existe entre psychologie et physiologie que des différences de degrés et non de nature. Centrée sur l’explication objective, la psychophysiologie fait aujourd’hui partie de la constellation des sciences cognitives. Cette science cognitive commence à rejoindre les phénomènes quantiques et de la synchronicité.  Et c’est bel et bien cette frange de la science qui permet aujourd’hui de donner un éclairage objectif plus important sur les phénomènes Ovni.

Quelles sont les personnes concernées ?

•    Les ufologues nous transmettent que, depuis 1977, plus de 90 000 témoignages d’observations ont été répertoriés (dont 18 000 environ concernent des cas d’atterrissage).

On estime à plus de 100 millions le nombre de témoins d’apparitions ovnis depuis 1945.
Mais une étude plus sérieuse pourrait je pense augmenter ce chiffre.

•    Dans la plupart des cas, la forme géométrique est variée, et ne correspond donc pas aux figures géométriques archétypales comme la mandala (forme circulaire). Il faut comprendre que l’utilisation de la géométrie sphérique est utilisée souvent pour des raisons de concentration d’énergie. Puisque la géométrie circulaire est celle que la nature utilise pour contenir dans un minimum de place un maximum d’information.

•    Dans 60% des cas recensés, les objets sont silencieux en vol. Le silence est utilisé afin d’obtenir de la part de celui qui observe un ovni, une utilisation maximum de ses autres sens (l’ouïe, la vue, l’odorat). Quand nous coupons volontairement le son extérieur en gardant les yeux ouverts, nous nous intériorisons naturellement ! Ceci laisse à penser que le silence est ici utilisé volontairement pour garder en mémoire vivace l’observation, et provoquer une trace indélébile interne. Nous pouvons ainsi assimiler l’expérience extérieure, à quelque chose d’intérieur. Ceci est donc une forme d’auto initiation déguisée.

•    Les témoins sont d’origines diverses : les techniciens sont les plus nombreux 20 %, ensuite, viennent les militaires 13 %, les ingénieurs 12 %, les pilotes 10 %, les astronomes 5 %, etc. Mais ces chiffres sont à revoir, puisque les militaires, ainsi que les astronomes ou autres figures « sérieuses », ont peur de parler, pour des raisons sociales et économiques.

Ceci sera à revoir dans un avenir proche, l’information étant aujourd’hui mieux véhiculée.

•    De nombreuses photos ont été prises, et ce, dans tous les pays. Des films existent, montrant très clairement des ovnis en vol. Tout ceci a été montré dans de nombreux congrès urologiques-ufologiques, parfois dans quelques articles de presse. D’excellents ouvrages sont parus, mais l’on peut dire que les informations essentielles sont très peu diffusées par rapport à leur importance pour l’humanité. Et de très sérieuses recherches personnelles sont nécessaires pour être un peu documenté.

Que peut-on en déduire ?

… Qu’il existe une autre forme de vie intelligente que la nôtre. Il nous faut rester logique face aux milliers de preuves et témoignages accumulés. Il est sûr que pour les êtres qui ont déjà des contacts formels avec les extraterrestres, la présence de vie dans l’Univers ne se pose plus, ils en ont la certitude.

… Que le contact ne se fait pas globalement, pour des raisons que nous ignorons encore actuellement.

Qu’entend-on exactement quand on dit qu’une personne a été contactée par une intelligence extraterrestre ?

Un contacté est une personne ayant vécu une expérience, pour laquelle on trouve des matériaux qui laissent à penser qu’il existe une autre forme de vie ailleurs que sur notre terre. Les expériences sont diverses. Il y a adaptation d’énergie pour chaque individu, les expériences sont donc plus ou moins différentes. Mais je le répète, les informations collectées ne sont pas encore assez nombreuses, pour pouvoir exactement affirmer de quoi il s’agit.

Beaucoup d’individus ont été contactés. Certains sont restés discrets, souvent par peur du ridicule.

D’autres ont raconté leurs expériences, et les ont transmises, en les écrivant, par des conférences ou des films. Bien trop souvent à des fins lucratives, malheureusement. Sans parler des channeling qui pullulent depuis une vingtaine d’années dans une mouvance new âge. Beaucoup de contactés confondent des phénomènes qui viennent de l’astral ou tout simplement des êtres venant de la nature (voir la mythologie Nordique).

Avez-vous des exemples de contacts à nous relater ?

•    Le consul Alberto Perago a décrit un contact secret qui aurait eu lieu le 24 mai 1962, en Californie, entre le président Kennedy et des Extraterrestres dans le cadre de la deuxième phase d’un programme intitulé « opération Saras » par les extraterrestres eux-mêmes.

•    Le président Carter a lui-même témoigné de sa rencontre en 1969 avec un vaisseau, sur un document du NICAP (National Investigation Comittee on Aerial Phenomena). Je cite : «C’était un ufo, il n’y a aucun doute. Il y a des tonnes de documents officiels sur cela, dans les archives secrètes nationales. Lorsque je serai président, je le répète, je révélerai ces documents. Le public a le droit de savoir. Il est probable qu’une autre civilisation stellaire cherche à entrer en contact avec notre monde. Nous ne pouvons pas fermer les yeux devant une réalité vivante quoique déconcertante ! »

•    Le 25 décembre 1969, les astronautes étaient attendus par de très gros vaisseaux à leur atterrissage sur la Lune. C’est pourquoi le pouls de James Lowell passa d’un rythme cardiaque normal à 120 pulsations par minute et que son message fut coupé de la transmission publique soi-disant pour des raisons techniques.

•    Il y a quelques années, en France, le Docteur Philippe Scheyder a présenté à la presse, puis aux membres du cabinet de Charles Hernu, ancien Ministre de la Défense, un film tourné dans la nuit du 19 au 20 décembre 1978, à proximité de la côte orientale de l’Île de Jade. L’on peut y distinguer, de manière irréfutable selon les experts américains, les évolutions d’un ovni.

•    Le Jeudi 18 juin 1981, au Ministère du Plan à Moscou, le cosmonaute Kovalyonok projeta avec force détails devant 200 personnalités russes, un film décrivant le contact qui s’est effectué à 400 Km de la Terre entre Salyut 6 et une sphère extraterrestre de 8 m contenant des humanoïdes avec de très grands yeux.

Une foule d’exemples et de preuves existent, confirmant le contact entre civilisation terrienne et civilisation extra terrienne.

Pourquoi le grand public n’est-il pas mieux au courant de ces contacts ?

Il existe incontestablement un silence sur ces informations de la part des autorités religieuses, politiques et économiques, cautionné par les journalistes. Ce sont les médias qui empêchent la société de se prendre en main sur de telles informations. Qui peut prouver que ce contact n’est pas déjà établi avec certains représentants gouvernementaux ? Si cela devait se retrouver dans le domaine public, les impacts sociologiques et psychologiques pourraient s’avérer dévastateurs pour les pouvoirs en place

Quel a été en général le message reçu par les contactés ?

Ils sont multiples. Et les messages reçus ne traitent pas uniquement des dangers de la pollution ou autres problématiques écologiques. Certains contactés reçoivent des informations scientifiques et Théo physiques (science de la création).

Y-a-t-il une solution à cette situation ?

Il est nécessaire que chacun se prenne en main et fasse fi de ses intérêts personnels.

Comment recevoir intelligemment une intelligence extraterrestre, alors qu’aujourd’hui, nous ne sommes pas encore capables d’éradiquer la faim dans le monde, ou de pacifier nos rapports avec les personnes/ou structures avec lesquelles nous sommes en désaccord. Vous remarquerez qu’aucun parti politique actuel n’aborde cette question dans son programme ?! .. Alors que l’enjeu est mondial et concerne toutes les couches de la société.

Où cela peut-il mener ?

Je ne crois pas que l’on s’achemine progressivement vers un type de communication plus proche d’une dimension de conscience supraterrestre reliée à des civilisations plus avancées. Il faut tout d’abord régler nous-mêmes nos propres problèmes !

Une rencontre du 3e type comme dans le film de Steven Spielberg  peut-elle être une réalité ?

Un grand nombre de personnes maintiennent des contacts continus, plus ou moins conscients, avec des entités de conscience d’origine extraterrestre.

Ils se divisent en  4 catégories :

– Rencontre du 1er type,  vision d’ovni  souvent accompagnée de messages télépathiques,

– Rencontre du 2e type, vision d’appareil au sol ou en déplacement, avec traces matérielles laissées par l’ovni.

– Rencontre du 3e type, avec apparition d’être(s) plus ou moins dense(s) et communications réelles physiques.

– Rencontre du 4e type, où les « visiteurs d’ailleurs » parlent et s’entretiennent avec la personne, qui souvent ne s’en souvient plus et se le remémorera plus tard, sous hypnose notamment.

Peut-on, d’ores et déjà, avoir une idée des races extraterrestres qui visitent la Terre ?

Je ne suis pas d’accord avec la ou les listes actuelles, établies sur les observations et témoignages. Certains n’ont pas encore parlé. Les listes ne sont donc pas complètes.

En tout état de cause, je reste convaincu qu’il y a adaptation morpho-psychologique et sociétale !

Comment vous situez-vous dans ce contexte ?

Ne perdons pas notre temps à vouloir prouver aux sceptiques l’existence d’une intelligence extraterrestre. Car, nous ne sommes pas mieux considérés alors, qu’un prêtre qui tente de vous convertir à sa religion.

Nous devons aider les personnes contactées, et les accompagner pour comprendre et développer leurs contacts, car beaucoup ne réalisent pas ce qui leur arrive.

Comment devient-on contacté ?

Tous ceux qui pratiquent la méditation à haut niveau, ont des contacts avec ce type de manifestations, intérieurement ou extérieurement ! Voir une sphère lumineuse dans ses méditations est peut-être l’objet d’un contact. C’est cela qu’il s’agit de discerner par l’étude du symbolisme et de connaissance divers !

Qu’est-ce qu’un contact ?

C’est la correspondance qu’un être humain peut établir avec un Univers invisible. Cette relation existe depuis des milliers d’années aux travers des différentes civilisations !

Qui peut être contacté ?

Chacun d’entre nous peut l’être, selon son niveau de connaissance. Plus ce niveau est élevé, plus les plans de conscience avec lesquels il est en relation sont élevés. Le souci est l’interprétation des données reçues par la conscience de celui qui le reçoit. Comment faire la différence entre un chamane qui communique avec un être de la nature de forme sphérique et un ovni. C’est cela qu’il s’agit d’étudier et de comprendre.

La classification aujourd’hui est-elle fiable ?

De Hynek est une méthode de classification des observations d’OVNI. Elle a été proposée en 1972 par l’astronome américain J. Allen Hynek, dans son livre L’Expérience des OVNI : Une Étude Scientifique (Anglais: The UFO Experience: A Scientific Study).

Le système est le suivant, du cas le plus banal au plus exceptionnel :

1-    Lumières Nocturnes (NL) : le ou les témoins voient une ou plusieurs lumières qui leur paraissent anormales, dans le ciel nocturne, à plus de 150 mètres de distance,

 2-   Disques Diurnes (DD) : le ou les témoins voient un OVNI lointain. Contrairement à ce que son nom l’indique, l’OVNI en question n’a pas forcément la forme d’un disque. On qualifie de DD, tout OVNI vu le jour, à une distance supérieure à 150 mètres (Observation d’Antananarivo par exemple).

3-    Radar-Optique (RV) : l’OVNI est vu à la fois en visuel, et sur un ou plusieurs écrans radars, comme dans le cas de l’incident de Téhéran en 1976.

4-    Rencontre Rapprochée du 1er type (RR1) : le ou les témoins voient un OVNI, quel qu’il soit, à moins de 150 mètres.

5-    Rencontre Rapprochée du 2e type (RR2) : l’OVNI laisse des preuves matérielles, comme des traces au sol (Cas supposé de Trans-en-Provence en 1981 par exemple). Certains pensaient que les cercles de récolte entraient dans cette catégorie.

6-  Rencontre Rapprochée du 3e type (RR3) : le ou les témoins voient un OVNI et ses occupants, ou seulement les prétendus occupants d’un OVNI sans ce dernier. La rencontre de Kelly-Hopkinsville et la rencontre de Valensole sont classées en RR3.

Apports ultérieurs

D’autres ufologues ont par la suite ajouté d’autres types :

7-    Rencontre Rapprochée du 4e type (RR4) : le ou les témoins prétendent avoir été enlevés par les occupants d’un OVNI. Il y a deux types de rencontre RR4 :

– Dans une « RR4 de classe 1 », les victimes sont non consentantes et peuvent éprouver une déformation grave de la réalité : des trous de mémoire, des symptômes caractéristiques du traumatisme du rapt tels que la crainte et l’inquiétude, des effets physiologiques comme la paralysie et une désorientation dans le temps et l’espace. Le cas de l’enlèvement Hill est le plus célèbre.

– Les « RR4 classe 2 », bien que techniquement qualifiés d’enlèvement, sont des cas où le témoin suit volontairement l’entité.

8-    Rencontre Rapprochée du 5e type (RR5) : le ou les témoins prétendent être entrés en communication avec les occupants d’un OVNI. Parmi eux, certaines personnes, prétendant avoir vécu une RR5, sont considérées par d’autres comme affabulateurs. George Adamski et Claude Vorilhon, fondateurs de la secte des Raéliens, prétendaient avoir été contactés par des extra-terrestres.

9-    Rencontre Rapprochée du 6e type (RR6) : Un ou plusieurs témoins (ou animaux) sont tués par un OVNI ou ses occupants. Les cas de mutilations de bétail qui ne trouvent pas d’explication rationnelle sont souvent imputés à une RR6.

10-   Rencontre Rapprochée du 7e type (RR7) : Le ou les témoins ont un rapport sexuel avec les occupants d’un OVNI, à l’intérieur ou à l’extérieur de celui-ci. Il y a deux types de rencontre RR7 :

– Les « RR7 de classe 1 », où les victimes ne sont pas consentantes et éprouvent des symptômes caractéristiques d’un viol.

 – Les « RR7 de classe 2 », où le témoin a un rapport sexuel consenti avec l’entité. Ces derniers cas sont rares et souvent qualifiés d’affabulation.

 

Le niveau de contact le moins connu est celui lié à l’espace.

Il se manifeste par l’apparition de phénomènes lumineux que l’on peut considérer comme des manifestations énergétiques intermédiaires entre les dimensions invisibles de la conscience et le monde matériel.

1er Type – vision lointaine d’appareil lumineux

2e Type – vision de lumières proches de la Terre

3e Type – vision de phénomènes lumineux proches du sol

4e Type – apparition autour de l’individu de lumières qui peuvent provoquer des phénomènes divers.

5e Type – Expériences intérieures dans le cadre d’un travail spirituel ou ésotérique.

Vous remarquerez l’analogie de ces phénomènes avec ceux déclenchés pendant les méditations (autres formes de parapsychologie), ainsi que les traditions d’ordres ésotériques voir religieuses. Ces contacts intérieurs s’effectuent à partir des différents véhicules d’énergie-conscience. Toutes les traditions ésotériques du monde entier en parlent : en Chine, en Inde, dans les traditions perses, égyptiennes ou hébraïques. Au-delà du corps physique, existent plusieurs véhicules en résonance avec d’autres dimensions. Il suffit de considérer toute la littérature traitant de la médiumnité ou des Nde, qui peuvent se rapprocher par certains aspects à ces phénomènes lumineux.

Le niveau de contact est lié à l’Atemporel ou à toutes formes d’expérience quantique.

Dans les contacts, ou vision d’ovnis, liés à la matière et à l’espace, les autres « espaces-temps » que le nôtre se manifestent plus ou moins concrètement dans notre réalité.

Dans les contacts liés au temps, la communication se fait intérieurement et télépathiquement.

Dans les contacts liés à l’atemporel, le contacté se déplace physiquement, consciemment ou inconsciemment, hors de notre continuum spatio-temporel, avec ses véhicules subtils (éthériques) ou même son corps physique.  Toutes ces expériences, qualifiées de paranormales, correspondent en fait à des passages de portes entre l’univers extérieur (lié au plan matériel), et l’univers intérieur (lié à l’Atemporel).

Nous ne faisons pas encore suffisamment la différence entre voyage dans les mondes intérieurs, et les voyages et contacts réels auprès d’être venus d’ailleurs. Trop peu de personnes sont encore formées dans ce domaine pour proposer une vision globale de ces connaissances !

•    1er type – voyage des véhicules subtils hors des références spatio-temporelles tridimensionnelles : typiquement appelé le voyage astral.

•    2e type – téléportation : déplacement instantané du corps physique d’un endroit à un autre, ou dématérialisation/matérialisation de l’individu, correspondant au déplacement kinesthésique du corps !

Relatif à la kinesthésie : concerne la sensation de mouvement des parties du corps (perception, sensibilité, sensation kinesthésique, fonction kinesthésique, mémoire kinesthésique, plaisir kinesthésique).

Malgré leurs caractères souvent  » extraordinaires «, tous les phénomènes de contacts dont il est question ci-dessus, n’ont en fait rien de paranormal. Ils sont, au contraire, l’expression tout à fait normale des facultés inhérentes à l’esprit humain quand il s’éveille à la réalité interne de l’Univers, à travers un constant équilibre entre théorie et pratique, entre conscience synthétique et expériences opérationnelles.

Chaque être humain peut devenir un voyageur atemporel, dès lors qu’il commence à quitter les spacieuses autoroutes des conditionnements, pour s’orienter sur l’étroit sentier de la connaissance.

Sur la ligne de ce long périple, qu’est l’éveil de la conscience, se présentent des personnes aux existences et motivations multiples, toutes « travaillées » par une intuition ou « inspirées » par une étincelle qui les guide sur le chemin du retour vers l’unité.

Tout voyage initiatique est semé d’embûches qui mettent à l’épreuve la continuité et la volonté de celui qui le suit. On peut à ce titre faire un parallèle, entre l’itinéraire des candidats au Grand Voyage dans le film « Rencontre du troisième type » de Spielberg et de celui de leurs aînés du Moyen Âge, chevaliers et pèlerins.

Parmi tous ceux qui commencent à cheminer sur cette voie, beaucoup se perdent dans des impasses ou s’arrêtent en cours de route. Il faut effectivement beaucoup de courage pour franchir toutes les épreuves, poursuivre son but jusqu’au bout, et l’atteindre. Ceux qui y arrivent portent alors un nouveau regard sur eux-mêmes et sur le monde : celui d’un contact transcendant dont on ne peut rien dire, si ce n’est qu’aucune richesse terrestre ne lui est comparable.

Quels conseils donneriez-vous aux contactés et chercheurs ?

Le meilleur conseil que l’on puisse donner aux contactés, est de se regrouper pour réformer leurs informations. Pratiquer également la méditation afin de bien intérioriser leurs expériences, pour, selon leur souhait, les développer ou les faire annihiler.

Quelles sont vos méthodes de travail ?

L’herméneutique (du grec hermeneutikè, έρμηνευτική [τέχνη]), signifie d’abord « parler »,  s’exprimer », et du nom du dieu grec Hermès, messager des dieux et interprète de leurs ordres, l’art d’interpréter » (hermeneuein).

C’est la théorie de la lecture, de l’explication et de l’interprétation des expériences, pour lesquelles j’utilise toutes les connaissances traitant des fonctions de l’esprit : Psychologie, Esotérisme, Religions, Symbolisme, et tous les matériels accumulés depuis des siècles.

Je n’oriente pas, j’informe.

Je donne la possibilité à chacun d’élaborer sa propre opinion avec un maximum de connaissance, sans parti pris.

Comment exprimez-vous les résultats de vos recherches ?

Dans mes articles. Mais je ne dispose pas d’assez de temps, ni de moyens, pour effectuer toutes les synthèses qu’il me serait possible de faire !

Toute personne qui a eu des expériences peut me contacter ici william.quenoy@gmail.com  Confidentialité assurée.

0

À propos de l'auteur:

  Related Posts
  • No related posts found.

Ajouter un commentaire