Le Japon Initiatique

Posté par:

Le Japon Initiatique

 

Pour la première fois, nous fournirons ici quelques révélations sur l’origine du Mouvement de Itsuo Tsuda, que nous appelons « Evolution Récupération Instinctive » (Katsugen-undô), sur sa relation ultra-physique avec le Japon : la Lumière du docteur Francis Lefebure et l’Égypte.

 

Maître Noguchi a conservé un secret jusqu’à présent … J’espère qu’il ne m’en voudra pas de soulever un peu le voile … Noguchi disparut des radars entre 1923 et 1926, de sa douzième à sa quinzième année, après le tremblement de terre de Kanto et avant la fondation de son premier dojo ! Voici un passage d’Akiko Noguchi, son épouse qui écrivit ses mémoires et qui évoque cette période de la vie de son

mari, comme un jardin « Secret » que Noguchi ne partageait pas, même avec elle. « Quand je lui demandais de me parler de cette période entre douze et seize ans, il restait muet et nous continuions la route en silence ».

                    Maître Haruchika Noguchi & le Professeur Tsuda / Photo Seitai – Kyokai

Haruchika Noguschi suivit un entraînement intensif avec Chiwaki Matsumoto, un prêtre shintô de haut rang (ésotérisme Japonais) qui détenait une grande connaissance du Ki qu’il appelait reikai. C. Matsumoto conçut ce qu’il nomma « Jintai hoshano » (radiations du corps humain) qui se rapportait en analogie avec les rayonnements découverts par les Curie. Bien entendu, lui, ne parlait pas d’analogies mais bien d’un sens « vital secret » opératif ! (tout comme Schwaller de Lubicz dans ses travaux sur Louxor).

Voici un extrait donc de la filiation spirituel d’Itsuo Tsuda et de Noguschi ! Source : Le corps accordé de Andréine Bel édition le Tilt, page 417.

 

Source spirituelle unique

Le nom officiel du drapeau du Japon est « Nisshoki » mais la plupart des gens l’appellent Hi no maru (le cercle du soleil). Ce nom fait référence au grand disque “rouge” qui, en son centre représente le Soleil. Une légende dit que son origine remonterait à la période où les Mongols avaient menacé d’envahir le Japon au XIIIe siècle, et où l’on suppose que le prêtre bouddhiste Nichiren offrit un disque solaire à l’Empereur du Japon, lui-même considéré comme étant le descendant d’Amaterasu, la déesse du soleil. Le soleil a toujours été un des symboles forts du Japon, soleil que l’on retrouve de nos jours dans l’expression « pays du soleil levant ». Les dimensions du drapeau national sont extrêmement spécifiques. Le rapport entre sa hauteur et sa largeur doit être de 2:3 et le diamètre du disque les trois cinquièmes de sa hauteur !

 

Japon et Louxor

 

« Car qui perçoit beaucoup devient un Esprit critique. Automatiquement il devient réfractaire. La peur de penser de façon trop variée, nuancée, précise. Il vaut mieux s’en tenir à des opinions reçues ou à des perceptions reçues, c’est-à-dire penser comme tout le monde. On parle beaucoup de pensée unique, on ferait mieux de parler de perception unique. C’est parce qu’il y a de la perception unique qu’il y a de la pensée unique ! Si je commence à dire, je vois et je sens les choses de manière distincte, je suis aussitôt réfractaire. Je suis donc, déjà, un mauvais citoyen »

Philippe Sollers

J’ai saisi après plusieurs années de pratique du Mouvement Evolution Récupération Instinctive, qu’il faut savoir « tirer intérieurement » dans la bonne direction et orientation, au risque que le travail se perde à jamais.

Page 74 de La voie des Dieux, édition le courrier du livre : «  Le Tir à l’Arc » d’Eugen Herrigel est le témoin de ce contraste : lui, cherchant à appliquer le contrôle volontaire à son apprentissage, ce qui lui a valu, un jour, de se faire expulser par son maître. Après la réhabilitation, Herrigel continu à s’entraîner, sans chercher à comprendre. Un jour, M Awa vient s’incliner devant lui, en disant « Cela a tiré ».

 

 

 

 

 

 

Schwaller de Lubicz nous offre généreusement le but psycho-spirituel du « Tir à l’Arc ». Nous retrouvons neuf Arcs sur le Pylône du Temple de Louxor sous la forme d’archers portés par des chars, eux-mêmes tirés par des chevaux.

Dans un autre secteur du Temple de Louxor, des chars attelés (sans archer également) désignent les vertèbres dorsales, pour indiquer un rapport entre vertèbres, moelle et plantes des pieds. Ajouté à cette analogie, l’Homme du Temple évoque un principe de Connaissance par les Neufs Arcs et la soumission des vaincus : les jaunes de l’Est, barbus, les Rouges de l’Ouest, coiffés de plumes, et les Noirs du Sud, terrassés. « Un principe de Connaissance par les Neufs Arcs et la soumission des vaincus ». Page 74 de la Voie des Dieux de ITSUO TSUDA : « Perdre le contrôle volontaire est directement lié à une catastrophe en Occident ».

Le Roi tirant à L’arc

On peut se demander ce que tout cela peut bien signifier dans le corps. « Le fait d’associer le Tir à l’arc au char attelé qui est le symbole des vertèbres, est une image par analogie de forme. La vertèbre est une ROUE, son moyeu est la moelle et les chevaux « POSEIDONIENS », SYMBOLE-CLÉ de l’initiation méditerranéenne (voir le Parthénon d’Athènes) se rapportent au liquide CEPHALO-RACHIDIEN »

Schwaller de Lubicz

 

Itsuo Tsuda écrit page 52 dans le Non-Faire : « J’ai ensuite donné une petite explication du Mouvement  Régénérateur. Le principe : le laisser aller du mouvement spontané. La méthode : l’excitation du Bulbe Rachidien et la suspension momentanée du système volontaire »

Toujours dans notre volonté de faire une synthèse des auteurs Initiés qui font partie intégrante de nos travaux,

donnons la parole au Docteur Francis Lefebure : « Donc plusieurs faits incitent à supposer qu’il existe un rapport entre le BULBE et le lien unissant le corps physique au corps psychique le plus lourd. Les mouvements de la tête agissent manifestement par des chocs répétés sur cette région Bulbaire, surtout le balancement antéro-postérieur, et il est curieux de noter que la tradition leur accorde la vertu de contribuer au dédoublement » (page 305, les Homologies – Docteur Francis Lefebure)

 

                   Mouvement du milieu (balancement de la tête)

Nous terminons cet article qui pourrait être interminable, par cet auteur qui était en relation avec Schwaller de Lubicz et qui a publié une plaquette en 1950 sur l’ésotérisme des Temples, en évoquant de manière élogieuse les travaux de Schwaller de Lubicz sur le Temple de Louxor.

Nous sommes donc très loin de certains enseignements actuels ou règne la superficialité, un surf sur l’écume de l’ego !

Les anciens ont toujours fait une synthèse globalisante, en tenant compte de la complexité-Synthétique !

https://louxortemple.fr/evolution-recuperation-meditation/

0

À propos de l'auteur:

  Related Posts