Jacques Ravatin

Posté par:

Nous sommes heureux et fiers de rendre hommage à un immense chercheur Jacques Ravatin !

Jacques Ravatin est né le 27 janvier 1935, professeur de Mathématiques à l’Université d’Orsay, il a travaillé en axiomatique quantique et en mathématiques en liaison avec différentes équipes de recherche dont un groupe du CERN de Genève, il est un des fondateurs de la Fondation Ark’All. Jacques Ravatin est à l’origine, entre autres, de théories mathématiques qu’il nommait « non-cartésiennes. Jacques Ravatin nous a fait ainsi redécouvrir MM. Chotard, Boutard, Sprink, Rota, Calligaris, etc. On lui doit ainsi la première énumération approfondie de chercheurs oubliés et de savants maudits. Vers les années 1972 il a créé l’Association TOTARIS qui réunissait des chercheurs de toutes formations afin d’explorer les systèmes Non-Cartésiens et de poursuivre des investigations poussées sur les Formes.
De TOTARIS a émergé le groupe ARK’ALL et c’est dans ce groupe que les recherches se sont poursuivies. Jacques Ravatin a publié plusieurs livres : L’Emergence de l’Enel ou l’Immergence des Repères en quatre tomes, sous le pseudonyme de Vladimir Rosgnilk qui est une étude sur les formes vues sous le point de vue des Systèmes Non-Cartésiens. Puis un essai Théorie des Formes et des Champs de Cohérence a suivi dans lequel la nécessité d’une pensée nouvelle est présentée.
En 1994, il a écrit avec Joël ROST, Les Désintégrators, Éd. l’Originel, Paris, (1994) puis avec Daniel ZAKRZYNSKI, Le Générateur d’Étoiles, Éd. du Cosmogone, Lyon, (2002), afin de faire connaître au grand public, sous forme romancée, des connaissances qui ont été mises sous le boisseau pour différentes raisons.
En 1998 et 2002, il fait paraître les deux tomes de la Théorie des Formes et des Champs de Cohérence, Éd. du Cosmogone. Ils établissent une théorie de la forme et des systèmes de formes, et complètent amplement ce qui n’était, dans les recherches d’ARK’ALL, que des prémices. (rabat de couverture des deux tomes sortis en 1998 et 2001).

Pour obtenir tout les cours de Jacques Ravatin veuillez envoyer un émail ici william.quenoy@gmail.com

.

Commençons par une phrase de cet immense chercheur oublié, Jean-Gaston Bardet, dans « La Signature du Dieu-Trine » Edition de la Maisnie, page 443.

« Il ne s’agit plus d’atermoyer, encore moins de séparer les deux domaines. (IL S’AGIT D’ATTAQUER) avec tous les atouts possibles. (Seul le surnaturel a le secret de la Vrai Science). »

Poursuivons notre travail de synthèses analogiques. Nous rappelons que notre objectif n’est pas de faire connaître, qui vient de l’étymologie « fréquenter ».  Notre époque s’attachant plus à l’évidence de la société du spectacle cher à Guy Debord, mais plutôt de transmettre et de rétablir des vérités oubliées et oblitérer volontairement par un milieu exotérique et spirituel moribond.

Nous souhaitons ici réactiver le nerf optique, celui d’Isaac Newton de son prisme colorée (Alchimiste aussi). Etablir des liens vivants avec tout les réels créateurs des siècles passés.

Ainsi Proust écrit : « Je vois clairement les choses dans ma pensée jusqu’à l’horizon. Mais celles qui sont de l’autre côté de l’horizon je m’attache à les décrire. »

L’esthétisme ici à son importance, pas pour en mettre plein la vue, Simone Weil l’explique mieux que nous «  On regarde toujours l’esthétique comme une étude spéciale, alors qu’elle est la clé des vérités SURNATUELLES. «

Nous allons continuer à montrer le caractère synthétique et spirituel hors du temps de nos Initiés contemporain, telle Jacques Ravatin et Schwaller de Lubicz.

Monsieur Jacques Ravatin précurseur du nouvelle sémantique théophysique nous dit ceci  dans son livre « Développements autour des formes et des champs de Cohérence » Tome 1 éditions Cosmogone page 9.

« L’être vivant doit prendre conscience qu’il est une forme, un système de forme qui dépendent du moment. « 

Il rajoute plus loin « Nous reprenons des concepts des Anciens car on s’est aperçu que certains de ceux-avaient été incompris, déformés ; ils ne pouvaient être assimilés par la pensée usuelle.»

Il est dommage que Monsieur Ravatin  n’ait pas connu en profondeur les travaux de Monsieur Schwaller de Lubicz, nous aurions assisté à un Feu d’Artifice neuronale !

Schwaller de Lubicz imprégner de la pensée pharaonique à merveilleusement détecter dans les Hiéroglyphes ou Anaglyphes le principe d’incertitude de Werner Heisenberg, qu’il nome psychologiquement «  le Moment Présent »

Voici  les Hiéroglyphes ou Anaglyphes qui représentent en Egypte les différents états de la lumière et son état « Présent »

Plus loin Monsieur Ravatin précise  « Le moment est lié au contexte, à des ambiances, à des intentions ; projetons le mot moment tel que nous l’avons envisagé sur le fond constitué par l’ensemble (contexte, intention ; ambiance, atmosphère). » qu’il appelle des auréolaires.

Nous pouvons répondre ici à cette belle analyse de Monsieur Ravatin sur le moment, ce que Monsieur Schwaller de Lubicz avait Opérativement donner dans son travail : « La Magie sacré demande, en plus de la connaissance des analogues, de savoir faire le geste juste, dans l’ambiance conforme et au moment cosmiquement coïncidant»

Nous avons donc en synthèse analogique :

Ravatin                 Schwaller

Contexte             Connaissances des analogues

Intention            Geste juste

Ambiance           Ambiance

Atmosphère       Cosmiquement coïncidant

Nous révélons ici un petit bout d’une pratique réel Théurgique, dont le Corps est le principal récepteur et trait d’union entre le ciel et la terre, mis en volume dans le Temple de LOUXOR.

Plus loin Monsieur Ravatin nous parle d’Alchimie «  En Alchimie, il faut tenir compte du moment, de fait un certain nombre de grimoires deviennent inutiles. Ils n’ont qu’une valeur historique ; celui qui a compris cela opère en une véritable supralchimie» Ceci rejoint parfaitement l’instant présent, dans lequel la Magie Sacré ou Théurgie s’insère naturellement,  les opérations Alchimiques (matière, substance, principe) absolument totalement différentes dans tous les textes Alchimiques. Ce qui laisse aussi signifier que l’instant présent donc les forces Cosmiques en action sont majeurs dans les opérations de laboratoires.

Formidable fulgurance de Monsieur Ravatin : «  Voilà le présent, le présent aussi en tant que cadeau. C’est quelque chose qui nous est offert. Le procédé provoque une auto-amplification de l’imagination. » 

Nous devons ici mettre en garde le lecteur que l’imagination évoquer par Ravatin et ici récupérer par le psychique et non pas par le pneuma (esprit) qui lui intervient quand il veut ou il le souhaite, sans intervention !

Le véritable présent est obligatoirement associé au Silence. Et ce silence doit nous permettre d’attirer comme un « Aimant » le Souffle de l’Esprit, qui permet dans le monde sensible (le notre), des découvertes et inventions singulières.

Pour presque clore cette article, nous pouvons ici confirmer encore une fois de plus les Arcanes Mystérieuse et pourtant véritable des Initiations secrètes.

Enel le Prince Skariatine spécialiste des ondes de formes de l’Egypte née en 1883 à St Petersburg et mort le 16 novembre 1963 près de Montreux en Suisse. Il est curieux de constater que Schwaller de Lubicz soit né le 30 décembre 1887 à Asnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine) et mort à Grasse (Alpes-Maritimes) le 7 décembre 1961, donc à la même époque et ne ce soit pas connue, ni rencontrer. Monsieur Enel entrepris ces travaux vers les années 1923, a cette même années Schwaller de Lubicz et Isha s’installèrent à st Moritz.

Nous avons eu la confirmation par monsieur Guy Thieux l’héritier de Enel, que Enel à bien rencontrer Schwaller de Lubicz en Egypte ! Il à décider de publier certaines chose sur Enel ici http://www.ibacom.fr/science-egyptienne-et-medecine-de-lastral/

             ENEL LE PRINCE SKARIATINE

Monsieur Ravatin nous indique dans son livre tome 2 pages 419 qu’Enel à rencontrer plusieurs fois Renée Guénon juste avant la deuxième guerre mondiale au Caire.

Nous avons donc sur un même lieu géographique dans la même période, Enel, Renée Guénon, Schwaller de Lubicz et Jean-Gaston Bardet.

Et Monsieur Ravatin de nous dire page 419 tome 2 «  Enel a pu confronter certaines actions de la parole juste, à l’instant juste, en théurgie égyptienne par les contacts opératifs qu’il avait eu avec le Comte Vincenti, connue sous P.V. Pioobb entre 1902 et 1930.

Nous pouvons ici dire sans rien révéler, à la lumière des rencontres qui ont eu lieu secrètement entres ces différents personnages, qu’ils avaient bien percé le secret de la véritable transmissions Théurgique des égyptiens, et que cette tradition est toujours vivante actuellement. Les différents éléments factuel ici découvert et jamais indiquer en sont une trace indélébile dans l’histoire secrètes des Antiques Initiations qui enseigne le DIVIN !

0

À propos de l'auteur:

  Related Posts

Ajouter un commentaire