« Dans la profondeur de chaque initié, il y a une même source, une même pratique interne, une même initiation. Le temps est venu. Nous avons reçu cette synthèse par le cœur. En voici quelques exemples. Le secret est juste quelque chose que nous ne voyons pas. »

Pratique et théorie dans le temple de Louxor

Association Egypte-Luxor, 8 rue du Grand Clos Saint Marc, 14000 CAEN
http://louxortemple.fr

Voyage programmé toute l’année ! Contactez-nous pour nous donner vos dates de disponibilité.
Durée du séjour à Louxor : 1 semaine.
Contact et renseignement : william.quenoy@gmail.com
Tarif : 1500 euros.

« C’est en effet le monde où ont lieu les événements spirituels réels, mais réels d’une réalité qui n’est pas celle du monde physique, ni celle qu’enregistre, la chronique, et avec laquelle on fait l’histoire, parce qu’ici l’événement transcende toute matérialisation historique ». Henry Corbin

« L’Égypte pharaonique est essentiellement positive. Elle s’adresse à la Nature et agit avec les moyens naturels en lesquels elle voit les symboles d’états spirituels, connaissables intuitivement seulement. » Schwaller de Lubicz

« Le collectif et le matériel doivent être à l’image du spirituel et de l’individuel. Ceux qui s’efforcent de créer en eux un point de concentration, un centre spirituel autour duquel gravite leur vie mentale, doivent également vouloir réaliser un centre analogue ici-bas. » Dr Francis Lefébure

« Quel est donc l’Univers dont parle Noguchi ? C’est, si l’on veut, faute de ne pouvoir trouver mieux, l’Univers de la sensation. » Itsuo Tsuda

« Un apport égyptien, représenté par tout ce que Pythagore lui-même emprunta à la pensée égyptienne, la lecture d’Hérodote, de Platon et de Plutarque ne laisse aucun doute sur l’importance de ces éléments égyptiens que nous pouvons préciser ainsi : caractère quasi sacré attribué à la géométrie, puis à la perfection de la forme, importance du secret (ésotérisme), valeur magique du Verbe (donc parfois du mot), valeur magique du signe, puis du symbole, valeur magique du rite et du rythme. » Matila C. Ghyka

« Pour guérir la névrose, point n’est besoin d’une analyse qui descende dans les profondeurs (les bas-fonds) de l’inconscient, pour en tirer je ne sais quelles réminiscences, ni d’une interprétation qui voit des modifications ou des masques de l’instinct dans nos pensées, nos songes et nos actes. Pour guérir une névrose, il faut une véritable « metanoïa » (une conversion), une révolution intérieure qui substitue à l’orgueil l’humilité, à l’égocentrisme l’abandon. » Jean-Gaston Bardet

« Les sages qui connaissaient les secrets de Nature ont dû les enseigner par symboles concrets, pour forcer le chercheur à trouver, dans l’analogie, les rapports vitaux qui relient toutes les manifestations de l’Être ; c’est la méthode la plus directe pour découvrir la logique vitale qui régit notre Univers. » Isha de Lubicz

« Aussi, peux-tu connaître par le tact la substance des quatre éléments par tout ton corps. Et peux-tu connaître par la vue, l’ouïe, l’odorat, le goût, les qualités de mouvements des quatre éléments par ta tête. En ta tête, réside la connaissance de la qualité, en ton corps réside la connaissance de la substance. » Henri Coton-Alvart